C’est la question qui a été posée par The_Greenimalist sur son compte Instagram.

Une question à laquelle on a eu envie de répondre et en un peu plus de lignes que le permet un commentaire Insta 🙂

Comme le dit si bien The_greenimalist, s’habiller éthique est subjectif et donc propre à chacun. Les notions d’éthiques peuvent varier d’une personne à l’autre. Le Made in France, les tissus naturels ou encore le veganisme … chacun sa définition de la mode éthique. Parfois un seul critère suffit, parfois il s’agit d’une cumulation de plusieurs critères. Nous on a voulu vous en dire plus sur ce que veut dire s’habiller éthique pour Wess.

S’habiller éthique c’est ne pas surconsommer 

@onegreenplanet.org

Pour nous la lutte contre la surconsommation dans l’industrie du vêtement est une priorité.

Dans un article de Slate très intéressant, la journaliste Bérengère Viennot met en parallèle le gaspillage alimentaire dénoncé de tous et le gaspillage vestimentaire qui ne fait lever que quelques sourcils.

Pourtant, en 2014 on a dépassé les 100 milliards de pièces produites en un an, et le secteur compte sur une augmentation de 60% d’ici 2030 ! chiffres avancés par Kirsten Brodde, spécialiste du gaspillage textile de Greenpeace. Et bien sur tout ces vêtements ne sont pas gentiment portés par leur propriétaire qui les chérissent, mais finissent bien souvent à la poubelle ou dans des associations qui ne savent même plus quoi en faire (ça c’est un article pour une autre fois 🙂 ) On compte chaque année en Europe, 4 millions de textiles jetés.

Bien sûr, le but n’est pas de posséder qu’un jean et un t-shirt. Nous savons que la façon de s’habiller est importante pour certaines personnes et que c’est la première image que l’on renvoie aux autres.

C’est pour ça que chez Wess, nous poussons le concept des garde-robes capsules. Peu de pièces, toutes versatiles qui peuvent se mix&matcher à volonté pour créer pleins de looks différents. Ce que nous souhaitons réellement pousser avec le concept des garde-robes capsules est le consommer moins et mieux mais de manière fun pour créer plus d’adhésion au message !

D’autre part, les pièces que nous vendons nous les imaginons intemporelles pour qu’elles ne collent pas à des tendances éphémères amenées à disparaitre en 2 saisons ! Et oui cette robe à une manche est super chouette mais dans 2 ans quand plus personne ne la portera, on se dira juste qu’on a l’air bête avec notre bras à l’air … Alors elle va pourrir dans notre placard !

Consommer moins et mieux, ca ne veut pas non plus dire acheter que le nécessaire. Parfois une petite pièce nous fait envie dont on n’a pas vraiment besoin mais que l’on sait que l’on va mettre et remettre. Tout est question de mesure finalement.

L’idée est que chaque achat soit réfléchi. Que lorsque l’on a envie d’une pièce, on ne se jette pas dessus mais que l’on réfléchisse si on en a vraiment envie, si on va la porter, comment … avant de passer à l’acte et éviter tout achat compulsif.

S’habiller éthique c’est s’assurer que personne n’a souffert tout au long de la chaine de production

@jacobs-well.biz

La base d’une mode éthique c’est aussi être sûr que chaque personne qui a travaillé à la fabrication d’un vêtement, d’une paire de chaussure ou autre, ai reçu un salaire juste et des conditions de travail adéquates.

Pour nous la mode éthique c’est des vêtements qui ont été fabriqués par des personnes ayant reçu un salaire qui leur permette de vivre et non de survivre. Que les personnes puissent manger à leur faim, d’avoir un toit sur leur tête, d’envoyer leurs enfants à l’école … de vivre dignement de leur revenu en quelques mots.

Et cela tout au long de la chaîne de production. De l’agriculteur qui cultive la matière première au confectionneur qui fabrique le produit fini en passant par le tisseur et tous les métiers intermédiaires nécessaires à la fabrication d’un vêtement.

C’est également s’assurer que les gens qui ont fabriqué nos produits ont travaillé dans des conditions saines ; c’est-à-dire en sécurité et sans harcèlement. Ca peut paraitre exagéré cependant beaucoup d’usines ne bénéficient même pas de ces deux aspect qui paraissent pourtant essentiels ! De nombreux bâtiments sont au bord de l’écroulement ou en prise à des risques d’incendie, de fuites de produits chimiques …

D’autre part, les personnes y travaillent dans des conditions que l’on ne souhaite à personne ; que ce soit sous une chaleur intense sans ventilateurs, dans des pièces sans lumière, mal installés à leur espace de travail et parfois même sous le harcèlement constant de leur hiérarchie … 

Pour nous, la mode éthique doit s’assurer qu’aucun de ces aspects n’a cours dans les usines de production qui servent à fabriquer des vêtements éthiques.

Chez Wess nous avons fait le choix du commerce équitable. Nous travaillons en Inde car nous avons fait le choix de confectionner nos produits finis là où pousse notre matière première. Nos vêtements sont réalisés dans un coton biologique qui poussent en Inde, donc toute notre chaine de production est en Inde.

Par exemple, nous, nous travaillons avec une coopérative indienne (creative Handicraft) autogérée dont les salariés bénéficient outre des conditions minimum (salaire, sécurité, bien être) d’une crèche, d’une école, d’aide pour les frais de scolarité pour les enfants plus grands, d’une mutuelle, d’un centre de santé intégré ou encore de cours pour apprendre le métier … 

Voici pour nous le deuxième aspect de la mode éthique : des employés heureux fières de faire leur travail pour des vêtements que l’on est ensuite fières de porter. 

S’habiller éthique c’est aussi être éthiques envers les animaux 

S’habiller éthique c’est respecter les animaux et leur vie.

Et oui chez Wess on est vegan 🙂 C’est à dire qu’on utilise aucun produit d’origine animale ; que ce soit la soie, la laine ou même le cuir. Et nous avons choisi de ne pas faire cela au détriment de l’environnement ! Vous ne trouverez donc pas sur notre site de polyester pour remplacer la soie ou de plastique pour remplacer le cuir par exemple.

On sait qu’on ne fait pas l’unanimité avec cet aspect mais il est pourtant, pour nous, inhérent à notre concept de la mode éthique : s’habiller éthique c’est respecter les animaux et leur vie.

Bien sûr nous ne vendons pas de fourrure. Cet aspect est relativement bien accepté de tous. D’ailleurs de grandes marques de luxe à l’instar de Gucci, Versace ou encore The Kooples ont décidés de ne plus commercialiser de fourrure.

Chez Wess, nous ne vendons pas de laine également. En effet, contrairement à l’imagerie assez courante des moutons gentiment tondus par leur fermier pour leur bien, la réalité n’est pas aussi rose ! Mutilation à vifs, mise à mort précoce, trajets des moutons d’un pays à un autre dans d’atroces conditions … Telle est la réalité de la majorité de la laine vendue sur le marché. Pour aller plus loin Antigone XXI en parle très bien ici (Attention certains paragraphes peuvent être assez choquants.)

Bien sur nous n’utilisons pas non plus de cuir. Beaucoup de personnes pensent que le cuir est un sous-produit de l’industrie de la viande et justifient donc l’achat de produits en cuir par cela. Le raisonnement est sensé : si je mange de la viande autant utiliser le cuir pour s’habiller dans une démarche anti gaspillage et comme le faisait nos ancêtres.

En revanche, la réalité n’est pas aussi simple. Beaucoup d’animaux sont élevés uniquement pour leur peaux qui est parfois bien plus rentable que leur viande. D’autres part, le cuir provient souvent d’animaux provenant de l’élevage intensif et dans des pays où il n’y a pas de lois de protection animale ! 

En plus de cela, le cuir pollue énormément. Que ce soit l’élevage même de l’animal ou le traitement chimique de la peau pour la transformer en cuir.

Ce qui nous permet de faire une transition sur notre dernier pilier : les matières éco-responsables.

S’habiller éthique c’est choisir les matières les plus éco-responsables possibles. 

@ecoclicot

Bien sûr, les matières choisies pour la fabrication de nos vêtements se doivent d’être éco-responsables. 

Nous travaillons uniquement avec des matières bio (coton bio), qui n’utilisent naturellement pas de pesticide (chanvre, lin), dont nous avons l’assurance qu’elles sont éco-responsables comme le Tencel ou encore avec des matières recyclées. Pour ces dernières, en prenant soin bien sûr de les laver, comme le précise The_Greenimalist dans des guppyfriends pour être surs que les microparticules polluantes ne s’échappent pas à chaque lavage !

Et voilà, pour nous, Wess, s’habiller éthique c’est l’accumulation de tout ces aspects qui ne sont pas dissociables les uns des autres. 

Et pour vous ça veut dire quoi s’habiller éthique ?